Bon, merci de ne pas l’avoir pris personellement et désolée …

Comment on J’ai arrêté de me raser pour devenir une extraterrestre by llloa.

Bon, merci de ne pas l’avoir pris personellement et désolée pour le petit coup de sang à la lecture de ces lignes, je trouve ça génial que de plus en plus de personnes parlent de cette injonction à s’épiler et de comment elles l’ont déconstruites.
C’est juste que quand on est dans ce bateau en tant que meuf plus poilue de pas mal de mecs, on finit par se poser des questions quand les seules autres personnes autour de nous qui se passent de s’épiler et ne le cachent pas, sont toutes celles avec les poils les plus clairs voir quasi invisibles sans y regarder, et que celles-ci en parlent dès qu’elles abordent le sujet en mode « j’ai la chance d’avoir pas trop de poils donc je peux me le permettre », et que donc celles qui se sentent autorisées à s’y mettre à leur suite sont celles avec la pilosité la plus discrète. C’est vraiment génial pour elles, mais à côté ça n’aide aucune femme avec des poils très visibles à l’assumer à la piscine quand c’est elles qui passent pour des degueulasses à causse de poils qui dépassent fortement du maillot ou à la ville par peur de se faire insulter de manière random ou regarder avec dégoût en montrant juste ses mollets… je pense que ça aiderait d’avoir plus de modèles de femmes plus poilues qui font ça, et la première cause en est évidemment la norme du glabre et non les personnes peu poilues, mais le fait d’en parler en gardant toujours cette sorte de raisonnement hierarchique sur la quantité de pilosité « encore acceptable », sans que ce soit volontaire, est assez décourageant pour d’autres, et totalement dans la continuité de cette dite norme…
Merci d’avoir pris mon commentaire en compte.

llloa Also Commented

J’ai arrêté de me raser pour devenir une extraterrestre
Salut, ça serait super cool que dans les articles chouettes qui parlent du fait de ne pas s’épiler, les personnes qui ont une pilosité peu developpée, des poils clairs qui se voient pas trop etc, arrêtent d’en parler comme d’une « chance », ça aide juste celles qui n’ont pas cette « chance » à se sentir d’autant plus mal quand il s’agit d’assumer leur pilosité.


Non classé

la mal-baisée